Jongens gezocht: hoe kies jij een studie?

Daar zijn wij benieuwd naar. Vul onze vragenlijst in en bepaal zelf wat voor beloning je daarvoor wilt krijgen! Meedoen duurt ongeveer 7 minuten.

Meedoen

MTS

Beoordeling 7.4
Foto van een scholier
  • Werkstuk door een scholier
  • Klas onbekend | 2048 woorden
  • 24 november 2003
  • 7 keer beoordeeld
Cijfer 7.4
7 keer beoordeeld

Les maladies sexuellement transmissibles
Les maladies sexuellement transmissibles, que l'on appelait autrefois les maladies vénériennes, représentent un aspect particulier des maladies infectieuses. On les classe à part en raison de leur mode de contamination (les rapports sexuels) et en raison de leurs caractères spécifiques, qui en font généralement des maladies posant d'importants problèmes de traitement et de prévention.
On utilise aujourd'hui le terme de maladies sexuellement transmissibles, pourtant la plupart des nouvelles maladies de ce groupe ne sont pas à transmission exclusivement sexuelles: l'hépatite B et bien sûr le sida sont transmis par voie sexuelle, mais pas uniquement. Ils peuvent être aussi transmis par voie sanguine, par exemple lors de transfusions.

Les MST ont répandu la terreur pendant des siècles avant de devenir des maladies banales. La terreur, c'était la syphilis, qui, depuis l'époque des grandes découvertes, au XVIe siècle, jusqu'à la seconde guerre mondiale, a été responsable de millions de morts. Il a fallu attendre l'invention des antibiotiques pour venir à bout de ce fléau.
Après cette victoire, l'humanité a connu quelques années heureuses, qui ont coïncidé avec la diffusion des moyens anticonceptionnels et le phénomène de la « libération sexuelle ». De ce point de vue, les années 60 et 70 ont été une époque insouciante d'épanouissement sexuel, si on ne prête pas trop attention aux problèmes chroniques posés par les infections mycosiques, les gonorrhées et bien sûr l'herpès génital qui a répandu un vent de frayeur bien injustifié à la fin des années 70.
Car nous ne connaissions pas le pire: il n'y a pas de mot assez fort pour décrire le phénomène qui se déroule actuellement à cause du sida. Cette nouvelle maladie, provoquée par une série de virus qui jusqu'à présent étaient restés méconnus, va probablement entraîner une catastrophe planétaire. On ignore les chiffres exactes , mais on estime qu'il y aura entre 25 et 30 millions de personnes contaminées par le virus VIH (d'abord appelé virus HIV), qui serait à l'origine de 1 à 2 millions de décès chaque année. Cette catastrophe médicale et démographique est d'autant plus alarmante qu'il n'existe pas encore de traitement contre cette maladie. De plus, le virus responsable est tellement complexe que l'on n'est pas assuré de trouver très bientôt un traitement radical ou un vaccin efficace.

Les MST et plus particulièrement le SIDA sont en nette progression dans les pays d'Asie, et l'Inde n'y échappe pas. Les derniers rapports de l'OMS évoquent un taux de contamination estimé à environ 1% dans la population en 1998. La très tardive prise en compte des risques de propagation combinée à une politique de prévention encore inadaptée en sont les principales responsables. Les populations à risque sont essentiellement situées en région urbaine et regroupent principalement les toxicomanes par produits injectés et les prostitué(e)s, les modes de contamination étant identiques à ceux des pays occidentaux.
Depuis quelques années le gouvernement Indien met en place une politique de prévention qui n'en est qu'à ses débuts. Le préservatif masculin reste pour l'instant le mode de prévention le plus efficace contre les MST et le SIDA. Les produits locaux n'étant pas toujours conformes à ceux disponibles en France, nous conseillons vivement aux touristes de se munir de leur stock afin d'éviter tout risque de transmission par voie sexuelle, le médecin du poste restant disponible pour toute information complémentaire.
Principaux symptômes
Certaines personnes infectées n'ont que peu ou n'ont pas de symptômes tandis que d'autres ont des symptômes évidents. Pendant votre voyage et après votre retour, soyez attentif à tout changement de votre état de santé, notamment:
des écoulements vaginaux anormaux ou importants;
des écoulements du pénis;
une sensation de brûlure lorsque vous urinez;
des lésions cutanées, surtout dans les régions anale ou génitale;
une sensation de démangeaison autour des parties génitales ou de l'anus;
l'apparition d'une éruption cutanée; le gonflement de ganglions dans l'aine;
l'apparition soudaine de symptômes pseudo-grippaux.
Vous pouvez n'avoir qu'un seul de ces symptômes ou plusieurs à la fois. Tests et traitements Divers microorganismes peuvent causer les MTS. Par conséquent, il est nécessaire d'effectuer des tests pour déterminer l'infection précise en cause. Une personne peut avoir contracté plus d'une MTS.

Bien que de nombreuses MTS soient guérissables, elles sont toutes potentiellement dangereuses si on ne s'en occupe pas. En outre, pour la plupart des MTS, il est important de veiller à ce que tous les partenaires sexuels d'une personne infectée reçoivent le traitement. On peut traiter les infections bactériennes telles que le chancre mou, la chlamydia, la gonorrhée et la syphilis mais l'on doit prescrire un médicament approprié à chacune d'elle car il n'existe aucun médicament efficace contre toutes les bactéries.

Par surcroît, certaines bactéries présentent maintenant une résistance aux traitements standards utilisés dans le monde entier. Quant aux infections virales comme l'hépatite B, l'herpès génital, les verrues génitales et le VIH, le traitement, lorsqu'il existe, peut ne pas être efficace dans tous les cas.
· Affections Bactériennes
La Syphilis
Le Chancre Mou
La lymphogranulomatose vénérienne
La gonococcie
Les chlamydiae
Mycoplasmes
Hémophilius vaginalis
Entero, strepto, staphylocoques
· Affections Mycosiques
Candida Albicans
· Affections Parasitaires
Trichomonas
Oxyurose vulvaire
Gale
Les morpions (Phtiriose pubiennes)
Affections Virales
SIDA
Herpes
Condylomes (Crêtes de coq)
Cyto mégalovirus
Hépatites virales

Voici différentes MST:
Candidas Albicans (infection à): Champignon à l'origine des mycoses, candidose. Il entraîne des lésions sur la peau, les muqueuses et les organes génitaux. Les lésions sont: des plaques rouges qui brûlent ou qui démangent ou des pertes blanchâtres malodorantes. Consultation auprès de ton médecin qui te prescrira un traitement spécifique. Les deux partenaires doivent être traités simultanément. Abstinence pendant la durée du traitement
Chlamydia (infection à): Se manifeste par: un écoulement vaginal peu abondant et translucide et par des picotements, petites brûlures au niveau du gland chez l'homme et de la vulve chez la femme. Risque de stérilité chez la femme si absence de traitement.

Consultation au près de ton médecin qui prescrira un traitement antibiotique spécifique. Les deux partenaires doivent être traités simultanément. Abstinence pendant la durée du traitement.
Condylomes (infection à): Indolore, très contagieuse, due au papilloma virus, plus communément appelée verrues génitales ou "crêtes-de-coq". Elle se manifeste par des excroissances de peau (ou verrues) au niveau de la vulve, du vagin, du col de l'utérus ou de l'anus chez la femme et au niveau de la verge ou de l'anus chez l'homme. Temps d'incubation: 4 à 12 semaines. Consulter un médecin, car il faut traiter rapidement ces lésions pour éviter qu'elles s'étendent. Les deux partenaires doivent être traités simultanément.
Il est indispensable pour la femme d'avoir un frottis de dépistage en cas d'infection au papilloma virus.
Hépatite virale B: Se transmet par la salive (le baiser, le partage d'objets familiers), les relations sexuelles et le sang. Elle peut être très grave, mortelle et nécessite des traitements médicamenteux lourds voire une greffe hépatique. On peut se faire vacciner.

Le SIDA:Le terme de SIDA est en fait un sigle signifiant: Syndrome d’Immuno Déficience Acquise. C’est à dire que c’est une maladie infectieuse qui détruit progressivement le système immunitaire (=de défense) de l’organisme. Le virus responsable de cette maladie est appelé VIH: Virus de l’Immunodéficience Humaine. Les personnes atteintes par cette maladie ne meurent pas du SIDA mais de infections qu’elles attrapent, ainsi donc, une personne atteinte par le VIH peut mourir d’une simple angine. Plus son système immunitaire est atteint, plus elle est sensible aux plus petites maladies. Après la contamination, le virus est entré dans l’organisme et se multiplie. Dans un cas sur deux, des symptômes apparaissent (ulcères, fatigue, ganglions, plaques…)le virus va totalement envahir l’organisme et le détruire progressivement. Le corps va alors produire un grand nombre d’anticorps, on passe alors de l’état de séronégatif à celui de séropositif. Même si on ne se sent pas malade, le virus continue à se propager dans l’organisme, quand l’organisme est trop atteint, on parle alors de SIDA. On attrape des maladies opportunistes (qu’on ne peut pas attraper en temps normal). A ce stade de la maladie, des simples maux (bronchite) peuvent mettre des mois avant d’être guéris et il n'est pas rare d'en mourir.

Les modes de transmission: Le VIH est présent dans le sang et les sécrétions sexuelles. Pour qu’il y ait contamination, il faut une quantité élevée de virus et une « porte d’entrée » comme les muqueuse. Le SIDA se transmet lors: -de rapports sexuels non protégés avec pénétration vaginale ou anale (risque fort) -de contacts sanguins (échanges de seringues…) -la grossesse, l’accouchement et l’allaitement
Risques nuls: -baisers, câlins, caresses -manger avec les couverts d’un séropositif -les moustiques -donner son sang (aujourd’hui sûr à 100 %) -fréquenter des séropositifs (piscine, ciné...)

Prévention: Il n’existe pas encore de vaccin contre le VIH mais on peut se faire dépister après un risque en allant se faire faire une prise de sang au centre de dépistage des hôpitaux (gratuit et anonyme). Dès qu’un risque a été pris, on réalise un test précoce puis, 3 mois plus tard, un test de confirmation se fait. Si le premier test est positif, un traitement est immédiatement prescrit. Certains médicament sont si efficaces qu’ils arrivent à faire disparaître le virus dans le sang mais on est toujours contagieux. On ne peut pas guérir du SIDA, on ne peut que le soigner car la maladie est propre à chacun (il existe plusieurs souches et elle évolue selon l’organisme de chacun). La meilleures arme contre cette maladie reste le préservatif et l’utilisation de seringues stériles (en médecine et pour les toxicomanes). Il faut savoir que quand deux séropositifs ont des rapports sexuels, il faut qu’ils utilisent tout de même le préservatif car ils peuvent s’échanger leurs virus (différent pour chacun) et rendre la maladie encore plus difficile à soigner.
Ce sont toutes les maladies pouvant être transmises au cours de l'acte sexuel quel qu'il soit, non seulement au cours des rapports.

Toujours d'actualité car ces maladies ne sont pas toujours bien connues (ignorance des jeunes, formes cliniques atypiques), elle sont favorisées par la multiplication des expériences sexuelles (liberté sexuelle, développement de l'homosexualité), par l'intensification des déplacements humains (voyages faciles, immigration etc.).

Le vecteur du paludisme: l’Anophèle femelle. L’Anophèle est un moustique qui vit dans des régions constamment chaudes. Lors de la piqûre, l’Anophèle femelle peut transmettre le parasite responsable du paludisme à une personne saine ou, au contraire, absorberles formes du parasite présentes dans le sang d’une personne malade.

Le plasmodium, protozoaire parasite responsable du paludisme. Ce parasite se multiplie successivement dans les cellules du foie et dans les cellules sanguines (hématies). Lorsque les hématies éclatent, elles libèrent de nombreux parasites dans le sang et l’on observe des pics de fièvre.

Le paludisme est restreint aux régions intertropicales où vivent les Anophèles, vecteurs de la maladie: c’est une endémie
Le terme MST est souvent employé pour parler du sida mais il existe d'autres MST. Les MST se transmettent lors de rapports sexuels. La majorité des MST se traitent par des médicaments. La seule manière de les éviter c'est de se protéger en utilisant un préservatif. Alors protégez vous...la passion ne doit parfois pas l'emporter sur la raison...Sortez couvert...!

REACTIES

Log in om een reactie te plaatsen of maak een profiel aan.