Live Q&A's met studenten

Deze en volgende week bieden we elke dag live Q&A's met studenten van verschillende studies. Stel je studiekeuzevragen, of kijk Q&A's terug.

 


Naar de Q&A's Alles over studiekeuze


ADVERTENTIE
Stel al je studiekeuzevragen aan studenten

Elke dag organiseren we meerdere live Q&A's waarbij studenten je studiekeuzevragen beantwoorden. Om 15:00 starten we met een live Q&A met studenten Lukas (IBA), Sterre (Econometrie) en Floris (Econometrie). Klik op de play-knop om een herinnering in te stellen!

Ga naar de livestream agenda

Ukraine: les médecins concluent à l'empoisonnement de Victor Iouchtchenko
LEMONDE.FR | 11.12.04 | 16h42
Favori pour l'élection présidentielle en Ukraine, Victor Iouchtchenko, 50 ans, était tombé brusquement malade en septembre. Il avait dû être hospitalisé pendant plus d'une semaine à Vienne, souffrant de douleurs abdominales et de lésions au visage et au torse. A son retour à Kiev, il avait affirmé avoir été victime d'une tentative de meurtre commanditée, accusation qu'il avait répétée vendredi mais qui n'avait pu être prouvée médicalement jusqu'à, semble-t-il, samedi.
Viktor Iouchtchenko a été victime d'un empoisonnement à la dioxine et cette toxine a probablement été administrée "par la voie orale (...) par une tierce partie". C'est ce qu'ont déclaré, samedi 11 décembre à Vienne, les médecins du candidat de l'opposition à l'élection présidentielle en Ukraine.


"Il n'y a aucun doute sur le fait que la maladie a été provoquée par un empoisonnement à la dioxine causé par une ingestion par la voie orale", a affirmé le Dr Michael Zimpfer, médecin-chef du Rudolfinerhaus, la clinique privée où M. Iouchtchenko a été admis vendredi soir. "Nous soupçonnons une cause déclenchée par une tierce partie", a précisé le médecin lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il revenait "aux autorités d'établir ce point" avec certitude.
Et de poursuivre : "Nous avons identifié une très forte concentration de dioxine, de l'ordre du gramme (...), soit dans des proportions se situant mille fois au-dessus des niveaux habituellement trouvés dans le sang et les tissus".
Les médecins ont fondé leur "diagnostic final" sur des "observations cliniques, des changements cutanés, des échantillons de sang et des découvertes histologiques" (étude au microscope de la structure des tissus), a-t-il précisé.
Ce diagnostic a été établi à l'issue d'examens complets, y compris avec la médecine nucléaire, effectués au cours de la nuit de vendredi à samedi, auxquels s'ajoutent des analyses effectuées la semaine dernière dans au moins deux laboratoires d'Europe occidentale.
"LA SÉVÉRITÉ DES SYMPTÔMES"
Dans la nuit, l'équipe soignante a ainsi une nouvelle fois examiné le fonctionnement de tous les organes, y compris le squelette, pour rendre son diagnostic et mettre un nom sur la maladie de M. Iouchtchenko, restée mystérieuse depuis septembre. Les médecins ont notamment vérifié la taille et le fonctionnement de tous les organes du malade, réexaminé son sang et cherché les possibles causes d'empoisonnement.
Ils ont parallèlement procédé à des prélèvements cutanés, notamment sur la muqueuse des intestins, ce à quoi M. Iouchtchenko s'était toujours refusé jusqu'alors.


Interrogés sur l'acné chlorique qui grêle le visage de M. Iouchtchenko, les médecins ont indiqué que cette affection cutanée, caractérisée par des kystes jaunes et des comédons non inflammatoires, "sera longue à guérir, compte tenu de la sévérité des symptômes". L'acné chlorique résulte le plus souvent du contact de l'agent toxique avec la peau mais elle peut aussi être causée par l'ingestion ou l'inhalation de l'agent, selon la littérature médicale. L'atteinte peut se manifester plusieurs jours après l'exposition et persister pendant plusieurs années, même lorsque l'exposition a cessé.
L'état général de M. Iouchtchenko s'est "beaucoup amélioré", ont encore indiqué les médecins. "Le patient est en mesure de travailler et sa maladie n'est pas contagieuse", a précisé le Dr Nikolaï Korpan, un cryo-chirurgien d'origine ukrainienne qui avait déjà traité l'homme politique ukrainien en septembre à Vienne.
Selon les médecins, M. Iouchtchenko devrait pouvoir rentrer "dimanche ou lundi" en Ukraine. Le candidat de l'opposition ukrainienne est à Vienne accompagné de son épouse Katerina et du plus jeune des cinq enfants du couple, âgé d'à peine quelques mois.
Avec AFP et Reuters

Bron: www.lemonde.fr
Vertaling
Titel: Ukraine: les médecins concluent à l'empoisonnement de Victor Iouchtchenko
Datum van lezen: 11 december 2004
Tijd die ik ervoor nodig had: een uurtje
Samenvatting:
Oekraïne: Artsen concluderen vergiftiging van Viktor Joesjtsjenko
De favoriet voor de presidentsverkiezing in Oekraïne, Viktor Joesjtsjenko, 50 jaar, werd in september plotseling ziek. Hij werd meer dan een week in Wenen in het ziekenhuis opgenomen.
Hij had last van buikpijn, van zijn gezicht en zijn borst. Toen hij terugkeerde in Kiev verzekerde hij slachtoffer te zijn geweest van een poging tot moord.
Viktor Joesjtsjenko heeft zich in een kliniek, het Rudolfinerhaus laten onderzoeken . Hier werd een zeer sterke concentratie van dioxine in zijn lichaam gevonden. Het vegif is via de mond toegediend.
De artsen hebben met name de omvang en de werking van alle organen van de zieke gecontroleerd, en hebben zijn bloed getest om de mogelijke vergiftigingsoorzaken te vinden.
Zij zijn gelijktijdig overgegaan tot huidheffingen, met name op het slijmvlies van de darmen.In antwoord op de vraag naar acné-achtige structuur op het gezicht van Joesjtsjenko hebben de artsen medegedeeld dat deze huidgenegenheid, gekenmerkt door gele kystes en niet- ontstekingscomédons, te genezen is. Het volgt meestal uit het contact van een giftige stof met de huid maar zij kan eveneens door inname of de inademing van de stof, volgens de geneeskundige literatuur veroorzaakt worden. De toestand van Viktor Joesjtsjenko is goed verbeterd, hebben de artsen aangegeven. "De patiënt is in staat om te werken en zijn ziekte is niet besmettelijk", Heeft Dr. Nikolaï Korpan aangegeven.
Volgens de artsen komt Joesjtsjenko maandag of zondag weer terug naar Oekraïne
10 franse woorden die ik nog niet kende:
Admis - Toegelaten
Cutanés - Huid
Parallèlement - Gelijktijdig
Interrogés - Ondervraagd
Inflammatoires - Onstekings
Contagieuse - Besmettelijk
Douleurs abdominales- Buikpijnen
Échantillons - Steekproeven
affection cutanée - Huidgenegenheid
muqueuse - Slijmvlies
Eigen mening:
Ik vond het een interessant artikel om te lezen. Ik dacht dat hij er gewoon altijd al zo uit heeft gezien. Ik wist niet dat hij tot voor kort nog een helemaal gaaf gezicht had. Ik vond het vrij moeilijk om te lezen, maar met af en toe een woordje opzoeken in het woordenboek lukte het wel redelijk.
Is het een aanrader?
Ja, het is een interessant onderwerp en niet al te moeilijk om te lezen.

REACTIES

Er zijn nog geen reacties op dit verslag. Wees de eerste!

Log in om een reactie te plaatsen of maak een profiel aan.